Create an Account

Jeanne vous conseille

close

Nous sommes là pour vous guider et répondre à vos questions au :

Du lundi au vendredi
De 9h à 17h.

Jeanne l'experte vous conseille, du lundi au vendredi de 9h à 17h, au :

Selon votre sensibilité, que votre coloration soit chimique ou naturelle, celle-ci peut provoquer une réaction de type allergique. Ainsi nous vous recommandons de toujours effectuer un test d’allergie avant d’utiliser votre coloration capillaire.

Un test d’allergie à réaliser 48H avant

Même si vous utilisez toujours la même marque, si vous changez de ton il est impératif de faire un test d’allergie 48h avant chaque utilisation. Pour se faire c’est assez simple et rapide :

  • Ouvrir le sachet de poudre colorante.
  • Dans un récipient non métallique, versez une cuillère à café rase de poudre.
  • Ajouter dans le récipient une cuillère à café d’eau à 70°C. Bien mélanger à l’aide d’un coton-tige.
  • Attendre 2 minutes que le mélange refroidisse.
  • Appliquez sur l’un des deux avant-bras à l’aide du coton-tige suffisamment de pâte colorante pour recouvrir une surface d’1 à 2 cm².
  • Mettre un sparadrap par-dessus afin que le produit reste en contact avec la peau pendant 48 heures.
  • Ne pas laver, ni toucher la zone pendant la durée du test.

En cas de réaction (démangeaisons, picotements, rougeurs, gonflements sur la zone test ou autour) au cours de cette période, il ne faudra pas appliquer la coloration.

Comment faire le test d'allergie avant une coloration

Des précautions à prendre même en coloration végétale

Bien que les colorations Les couleurs de Jeanne soient sans :

  • PPD,
  • Acide Picramique,
  • Sels métalliques,
  • Colorants synthétiques,
  • Conservateurs,
  • Parfum ajouté

Le risque d’allergie à une des plantes n’est pas exclu.

Il est vrai que les réactions impressionnantes qui ont été constatées proviennent très souvent du PPD le paraphénylène diamine, un ingrédient présent dans beaucoup de colorations pour cheveux, et à laquelle 2 à 3 % de la population est allergique.

Coloration et chimiothérapie

Durant une chimiothérapie, le système immunitaire est au plus bas et le patient est donc plus sensible aux risques d’allergie. De plus, le fonctionnement du corps est chamboulé, ce qui peut avoir une influence sur le résultat d’une coloration végétale.

Nous recommandons donc de ne pas colorer les cheveux pendant une chimiothérapie et durant les 3 mois suivants le traitement. Passé ce délai, il est tout à fait possible de démarrer la coloration végétale.

Les repousses cheveux qui suivent la chimiothérapie peuvent avoir tendance à prendre la couleur différemment (notamment le cuivré qui prend moins orange) d’où la nécessité de bien préparer le cheveu à l’argile pendant au moins 6 semaines.

Retour vers tous les conseils
Back to Top
id id consectetur elit. pulvinar quis, Phasellus